1. Accueil
  2. Magazine
  3. Actualités
  4. Trois étoiles pour Le Clos des Sens et le Mirazur

Trois étoiles pour Le Clos des Sens et le Mirazur

Le
02/05/2019

Univers culinaire, formation, origines… à première vue, tout sépare Laurent Petit et Mauro Colagreco. Mais ils ont une chose en commun : à force de talent et de travail, ils ont tous deux décroché une troisième étoile dans le guide MICHELIN 2019.

Laurent Petit au Clos des Sens (Annecy) : l'homme du lac

On peut désormais l'affirmer : Laurent Petit est un grand chef ! Son Clos des Sens, à Annecy, se voit auréolé d'une troisième étoile dans le guide MICHELIN. Récompense méritée pour ce fils de boucher-charcutier initié à l'amour du produit dès sa plus tendre enfance. "La charcuterie m’attirait, explique-t-il, mais elle manquait de grâce : le désir de finesse m’entraînera vers la cuisine." Ensuite, que de chemin parcouru ! Après être passé au Pied de Cochon, brasserie du cœur des Halles, il fait un passage chez Michel Guérard, à Eugénie-les-Bains. C'est un électrochoc : il sera chef ou rien.

Installé ensuite à Annecy-le-Vieux, il peaufine son art et franchit les échelons de la reconnaissance critique. Mais c’est à cinquante ans passés qu’il fait son véritable « cooking-out » et réoriente son travail autour de denrées de premier choix (piochées dans un rayon de 100km maximum), avec un minimum de viandes et du bio à tous les étages. Omble chevalier, féra et écrevisses d'un autre lac, le Léman, sont travaillées avec légèreté, passion, et une maîtrise technique jamais prise en défaut. La partition d'un virtuose : bienvenue dans les hautes sphères du goût.

Réserver
 

                                                                                                      

                                                                                                              Laurent Petit  © Matthieu Cellard 

 

Mauro Colagreco au Mirazur (Menton) : l’âme de la méditerranée

Et de trois ! Destin exceptionnel que celui de l'Argentin Mauro Colagreco, né à La Plata en 1976, et passé par toutes les écoles de l'excellence – d’abord Saulieu (où il passera plusieurs semaines à… éplucher des pommes de terre) puis Paris (L’Arpège, le Plaza, Le Grand Véfour), avant de voler de ses propres ailes. Ce sera le Mirazur, à Menton, où il obtient sa première étoile au bout de 10 mois seulement, en février 2007 (le restaurant avait ouvert en avril). En 2012, il rafle la seconde. Aujourd'hui, la troisième étoile MICHELIN vient récompenser une progression d'une implacable régularité.

Adossé aux Alpes qui viennent mourir au bord de la mer, "dernière maison avant l’Italie", le Mirazur regarde le ciel et le large les yeux dans les yeux : on ne compte plus les visiteurs hypnotisés par la vue exceptionnelle sur la Méditerranée... Mais c'est bien l'art du chef, et non le paysage, qui attire les voyageurs les plus exigeants. La cuisine de Mauro Colagreco se suffit à elle-même, hymne unique et quotidien aux plantes aromatiques, aux fleurs, aux légumes de son potager, aux agrumes. Son inspiration fait le reste, et lui permet de transcender les saisons et la région. La garantie d'une expérience incomparable !
 

Réserver    

                                                                                                 

                                                                                                        Mauro Colagreco  © Matteo Carassale 

Email